Africa Water Forum 2014 : le défi de l’eau en Afrique

Auteur 25 mai 2014 1
Africa Water Forum 2014 : le défi de l’eau en Afrique

L’Africa Water Forum 2014 approche et s’articulera autour de la question suivante : Comment permettre un accès à l’eau et un service d’assainissement pour tous en Afrique ? Trois jours de conférences et de débats pour trouver des réponses à un enjeu de plus en plus pressant pour le continent africain.

En prélude au 7e forum mondial de l’Eau qui se tiendra à Daegu (Corée du Sud), l’Africa Water Forum 2014 (ou conférence Eau et assainissement) rassemblera plus de 650 participants du 12 au 14 juin à Ouagadougou. Organisé par le gouvernement burkinabè en partenariat avec l’institut international d’ingénierie de l’Eau et de l’environnement (2iE), ainsi que le Conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW) et le Conseil mondial de l’Eau, l’Africa Water Forum vise d’abord à réunir autour d’enjeux de taille des acteurs issus des secteurs de l’eau, de la sécurité alimentaire, de l’assainissement, de l’énergie et de l’environnement.

Des défis de plus en plus pressants

Le continent africain comptera bientôt près de trois milliards d’habitants, dont 60% d’urbains à l’horizon 2050. L’Institut National des Etudes Démographiques (INED) a publié l’année dernière ses projections pour 2100, qui prévoient que la population africaine va quintupler au cours du XXIe siècle, tandis que l’Europe sera le seul continent à perdre des habitants. Ainsi, le Nigéria par exemple sera bientôt le troisième pays le plus peuplé au monde, devant les Etats-Unis. Aidé par un taux de natalité de 5,7 enfants par femme, le Nigéria va plus que doubler sa population actuelle, passant de 174 millions d’habitants aujourd’hui à plus de 444 millions d’ici 2050. L’INED estime même que le Nigeria pourrait passer devant la Chine au classement des pays les plus peuplés en 2100, avec 900 millions d’habitants prévus. Les défis concernant l’accès à une eau saine pour tous se font de plus en plus pressants, et la réponse viendra de l’Afrique elle-même.

Les échanges du rendez-vous de l’Africa Water Forum 2014, qui réunira de multiples acteurs des secteurs clés que sont l’eau, la sécurité alimentaire, l’énergie et l’environnement, seront synthétisés dans un Livre Blanc porté par 2iE au 7e Forum Mondial de l’Eau à Daegu en 2015. L’objectif sera ainsi de porter un regard mondial sur la question des défis africains.

2iE, un institut international au cœur des enjeux de l’Afrique de demain

Acteur majeur de la recherche et de l’innovation en Afrique, 2iE a été élu gouverneur du conseil mondial de l’Eau depuis novembre 2012. Cet institut de formation et de recherche spécialisé dans les thèmes de l’eau et de l’environnement a son quartier général à Ouagadougou, au Burkina Faso. Doté de nombreux partenariats académiques et scientifiques dans le monde entier, l’institut 2iE forme des ingénieurs, des entrepreneurs et des chercheurs de premier ordre. 2iE est aussi une des seules écoles africaines dont les diplômes d’ingénieur sont reconnus à l’international. Pour en apprendre davantage sur 2iE, qui organise l’Africa Water Forum 2014, rendez-vous sur le site de l’institut : www.2ie-edu.org.

Un commentaire »

  1. Jhonana Paraïso30 mai 2014 at 8 h 06 min - Reply

    Un grand défi pour l’Afrique qui va tellement croitre dans les années qui viennent.

Ecrire un commentaire »