Sénégal : Mamadou Sakho prône l’écologie avec Janna

Auteur 2 octobre 2017 0
Sénégal : Mamadou Sakho prône l’écologie avec Janna

Mamadou Sakho est le fondateur de la plateforme Janna, qui propose des services de jardinage et des projets de sensibilisation à l’écologie. Portrait de ce jeune eco-entrepreneur sénégalais engagé.

Janna est une plateforme multiservices créée en 2015 par Mamadou Sakho, un jeune Sénégalais de 32 ans. Détenteur d’un master en gestion des entreprises de l’IDRAC (Lyon), Mamadou Sakho projetait depuis longtemps de bâtir sa carrière professionnelle au Sénégal. Mais devant la difficulté à trouver un emploi de retour au pays, il franchit le pas et décide de monter sa propre entreprise. Très intéressé par l’écologie, il lance Janna pour promouvoir des projets au Sénégal tout en créant une dynamique pour les jeunes de son pays : « l’Afrique regorge de jeunes talents qu’il faut mettre en avant et c’est aussi le but de Janna » explique le jeune homme dans une interview à Forbes Afrique.

Des jeunes diplômés de l’école d’horticulture de Dakar

En 2015, il se lance avec les 20 000 euros qu’il a réussi à économiser et avec l’aide d’un ami qui investit dans son projet. Janna, dont le principal pôle d’activité est l’entretien paysager, démarre ses activités au second trimestre 2016. La startup propose à ses clients les services de vacataires et journaliers, diplômés de l’école d’horticulture de Dakar.

L’entreprise compte à ce jour une quinzaine de clients réguliers et une vingtaine d’occasionnels. Mamadou Sakho prévoit dans les cinq ans à venir de tourner avec une centaine de clients réguliers et de générer ainsi 50 millions de francs CFA de chiffre d’affaires. Parmi ses clients professionnels, Janna compte depuis ses débuts le groupe Olam, qui génère un chiffre de 800.000 francs CFA par contrat en moyenne.

Le jeune chef d’entreprise prévoit également de commercialiser une gamme de produits annexes tels des cache-pots en wax ou des mangeoires à oiseaux.

Un livre et des films pour sensibiliser à l’écologie

Janna intervient par ailleurs sur la sensibilisation des jeunes et l’éducation à l’écologie. Mamadou Sakho a ainsi co-écrit avec Ngoné Hélène Diop un livre, « La terre des enfants » qui sera commercialisé à 10.000 francs CFA, avec un objectif de ventes de 300.000 exemplaires. Ce projet est pour Mamadou Sakho « un appel à la fraternité, pour lutter pour une cause qui nous concerne tous ». Validé par le ministère de l’Education sénégalais, le livre sera distribué dans différentes librairies comme Harmattan, le musée de la femme, ou Didactika.

Janna vient également de se lancer dans la production de court-métrages, sous le label « Green Movie », destinés à sensibiliser le public sénégalais – les jeunes en particulier – au défi écologique. Produit par Janna Entertainment, le premier opus, « Garden Party » a été réalisé par Ice Graphy avec une équipe de jeunes talents sénégalais. D’autres suivront.

Autre volet de ses activités, Janna commercialise des vêtements dont le design représente des feuilles entrecroisées qui forme le V de Vert, le nom de sa marque.

Des actions de proximité

Enfin, Janna s’investit dans des actions de proximité. Avec son ami d’enfance Ibrahim Konté, Mamadou Sakho a mené à bien un projet d’électrification du village de Maradan, au sud du Sénégal. Grâce à une campagne de crowdfunding et sur des fonds propres, ils ont apporté des kits solaires et des lampes de la marque Nadji Bi « made in Sénégal » à toute la population du village.

Janna sponsorise l’équipe de basket de Mermoz, l’un des plus anciens clubs de Dakar. En échange de quoi les joueurs sont invités à penser écologie au quotidien, en se fournissant en lampes écologiques, en pratiquant le tri sélectif, ou encore en pratiquant le co-voiturage. Dans les quartiers, Mamadou distribue gratuitement des poubelles aux anciens et aux commerçants de Dakar, toujours pour sensibiliser un public plus large.

Les prises de position de Mamadou Sakho ont été saluées par les conseillers du président sénégalais Macky Sall. Janna, qui signifie jardin ou même paradis, semble en bonne voie de devenir un acteur incontournable au Sénégal en matière d’écologie.

Ecrire un commentaire »